Retour aux sources, le sténopé

Comme je l’avais dit, un des privilège d’être lauréat du Festival Ouverture est d’avoir en cadeau un Sténoflex.

Le Sténoflex est un sténopé pour les flemmards. Pas besoin de faire sa boite en carton, ni même d’acheter du produit révélateur, tout est dans la package.

Quant au sténopé, il s’agit de la première forme de la photographie : une boite en carton avec un trou d’aiguille (la chambre noire) et un papier photographique à l’intérieur, c’est tout.
La pratique est amusante et totalement à l’opposé de mon habitude numérique : une seule prise possible et on développe la photo le soir dans le noir avec une impatience fébrile.

Voici donc ma première tentative : un auto-portrait près d’un arbre…

2 commentaires

  1. Salvi dit

    Dans le Sténoflex, il y a 10 feuilles. Mais tu peux t’en faire autant que tu veux ensuite, il suffit juste de couper du papier photo à la bonne taille… et dans le noir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *